Avec un peu de retard, voici le compte-rendu de notre match contre le club de Vichy.

Le match promettait d'être difficile, avec près de 70 points de différence à la moyenne Elo, nos adversaires étant plus fort sur tous les échiquiers, à l'exception d'un seul.

La rencontre commençait d'ailleurs douloureusement, avec une erreur dans l'ouverture de Stéphane Randisi (EM, 1870) contre Jacques GAUER (CEV, 1933), et une défaite très rapide qui s'en suivit.

Heureusement, c'était bientôt autour de Lionel GOYER (CEV, 1812) de gaffer contre la nouvelle recrue montluçonnais Dominique MOUTARDIER (EM, 1760).

Vichy reprit rapidement l'avantage avec la victoire dans une lutte présidentielle de Pierre-Henri DAME (CEV, 1570) contre Michel BOLIS (EM, 1642). Puis le score empirait avec la défaite néanmoins logique de Jean-Baptiste BOURNISIEN (EM, 1800) contre David LOFT (CEV, 2031).

Eric RUE (EM, 2124) resserrait le score en s'imposant contre Christophe CHAUDAGNE (CEV, 2134) au premier échiquier. Malheureusement, Pablo GARCIA-REY (EM, 1830) gaffait peu après contre Yves CALVIN (CEV, 1890).

Il manquait à ce moment une nulle à Vichy pour s'assurer le gain du match. C'est ce que fit Jean DEVOUCOUX (CEV, 1943) en proposant le partage du point au montluçonnais Jean-Louis AUGE (EM, 1790) qui ne pouvait rien faire de mieux que d'accepter.

L'équipe resserrait néanmoins le score au maximum grâce à la victoire de Jean-Philippe PELLETIER (EM, 1499) sur Chloé JOYEUX (CEV, 1510).

Echiquier Montluçonnais 3 - 4 Cercle des Echecs de Vichy