Si notre équipe de NIV a perdu 3/1 contre l’Echiquier Clermontois Arverne le dimanche 10 janvier 2016; les joueurs n’ont pas à rougire de ce résultat car nous rencontrions une équipe largement supérieur en élo.

Nous pouvons même dire, sans nous venter, que la peur à été dans leur camp car nous avons frôlé l’exploit ce qui est de bonne augure pour l’avenir.

Je tiens à féliciter toute l’équipe pour sa pugnacité face à de tels adversaires et pour son bon résultat.

Résumé :

- Pablo complique une Pirc contre Roche, un 2008, pour ne pas tomber dans une partie de défense et après plus de 35 coups doit s'incliner à cause d'un pion passé de l'adversaire. Je me suis bien amusé!! dit-il.

- Kylian a joué avec les blancs une très belle partie française contre Ferreira, un 1900 avec un beau sacrifice de qualité qu'il a récupéré par la suite. La partie étant nulle, Roche, capitaine de Clermont dit à Ferreira de ne pas proposer nulle et de continuer. Il fait une imprécision dans la prise du pion h et Kylian en profite et gagne.

- Jean Louis trouve une nulle avec les noirs bien mérité dans une partie très compliquée, comme il aime !!

- Dominique tire une nulle contre un 1800 (je crois qu'il avait une pièce en moins dans un moment donné, mais je ne suis pas sur)

- Stéphane se fait arnaquer par Champier dans une finale avec deux pions de plus liés. Champier trouve une position de nulle par étouffement à deux reprises.

- Seb profite d'une imprécision de Bernard pour annuler. Il ne pouvait pas faire plus.

- Denis dont ce n'était que sa 2ème confrontation en NIV ne s'est incliné qu'après avoir bien résisté à un adversaire ayant 270 points de plus que lui

Quand à moi Michel je fais une bourde vers le 20ème coup alors que j'étais en phase de mater dans une ouverture du pion Dame que j'avais bien révisée ces dernier temps.

Le cœur battait, j'allais bien commencer l'année . Hélas ! tout fut à recommencer et malgré un petit avantage j'ai du galérer pendant 4heures avant de me retrouver face à un adversaire pouvant tout comme moi emmener un pion en promotion.

Je pense que tous deux (du même age) nous étions à un point de fatigue qui pouvait nous être fatal mais hélas ! j'ai flanché le premier.

J'ai avancé un pion d'une case alors que je voulais le faire de deux et l'affaire aurait été pliée.

A plus de 60 coups j'ai cogité longtemps sur la possibilité de prendre le Fou qui empêchait ma promotion bien qu'il m'était offert pour finalement abandonner cette idée qui me faisait perdre deux temps (un pour prendre le Fou, l'autre pour libérer ma case de promotion) et lui permettait d'aller à Dame.

Le stress et la fatigue aidant après une si longue partie ont fait que j'ai oublié le principe des Tours folles pourtant à mon répertoire et souvent utilisé qui me faisait sans aucun doutes gagner la partie.

Il est évident qu'à plusieurs reprises j'aurais pu proposer un nul qui je pense aurait été accepté avec joie, mais capitaine moi-même de l'équipe cela m'était difficile et de plus, pas dans mes habitudes.

Michel BOLIS